New Moon

Je ne sais pas pourquoi, mais il se trouve que de temps en temps, j’aime regarder des navets pour me détendre. Ou des comédies romantiques légères.

Souvent, la différence se fait à l’écran pour certains. Et aujourd’hui, durant mon collage intensif dans les cahiers des élèves, j’ai eu envie de mettre quelque chose à l’écran. Je regarde un petit peu ce qui est enregistré sur le disque dur et là j’ai vu “New Moon”. Inspiration. Oui, je suis exactement de cette humeur. De celle de me lancer dans un pari très risqué : tiendrai-je jusqu’au bout ? Ah, le travail m’aidera à ne pas m’ennuyer ! Lecture.

Que dire ? Héros dépressifs. Bella est un déchet humain, Edward est un déchet vampirique. Le scénario est insipide. Jacob est bien ! Et tant mieux qu’il ne termine pas avec Bella, ça aurait été un beau gâchis.

D’ailleurs, je tiens à dire que le “triangle amoureux” est si factice qu’il ne présente aucun intérêt. D’ailleurs, c’est même dit à la fin : “Ne me demande pas de choisir, parce que je choisirai Edward”. Non mais, cette bonne blague ! Dialogues à mourir de rire !
Bref, les deux héros sont des déchets humains, Edward comme Bella, tous les deux enfournés dans leur dépression factice créée de toute pièce par leur bêtise. Ne parlons pas de la fin à mourir de rire donc. Ca y est, Edward et Bella se sont retrouvés, oubliés les problèmes du début ! Jacob balayé en un clin d’oeil ! Mièvreries revenues. Et surtout l’éternel problème : Bella veut être transformée, Tout le monde sauf Edward veut que Bella soit transformée, les représentants de la loi vampirique veulent qu’elle soit transformée, mais… non ! Toujours pas, Edward veut d’abord qu’ils se marient, tataaa !! A mourir de rire :D

Ca m’a bien remonté le moral pour le coup et j’ai l’impression que ma langue de vipère reprend du service ! Allez, si vous voulez rire, regardez-le, ça remonte le moral !

Visas pour l’Inde

L’année 2010 sera une année de voyage, vu qu’en Avril, je repars pour l’Inde mais cette fois-ci avec mon chéri et en faisant un petit détour par le Népal !

N’en demeure pas moins qu’il y a quelques petites choses à faire avant de prendre l’avion. Hey oui, il vous faut ce passe magique qu’est le visa !

En tout cas, il n’est pas très compliqué de faire sa demande. La moitié se déroule en ligne sur ce site : India Visa. Vous y retrouverez tous les formulaires nécessaires, les informations pour compléter votre dossier et vous pourrez même y suivre votre demande ! Mais avant de tout imprimer, sachez que vous complétez votre dossier en ligne et que celui-ci est envoyé par la même occasion là-bas ! Vous aurez de votre côté à l’imprimer, y mettre deux photos, une photocopie de votre passeport et voir si vous avez besoin d’autres pièces supplémentaires.

Le visa touriste pour aller en Inde est d’une durée de six mois par défaut, et est valable pour une seule entrée. Sauf si vous demandez comme nous une exception pour avoir une double entrée pour faire une petite escapade au Népal !

Il paraît qu’on peut acheter le visa au poste-frontière sur place, une fois là-bas, mais ce serait fort dommage de se passer d’un service qui est ma foi performant, efficace et rapide !
Je n’ai même pas eu beaucoup de temps d’attente pour donner nos passeports, les papiers et payer au comptoir ! Bref, de quoi savourer le futur voyage en Inde !

EuroDisney : le retour

Aha, ça faisait une plombe que je n’étais pas allée au Pays de Mickey. La dernière fois, c’était pour l’inauguration de la Tour de la Terreur, et avant ça, ça remontait à une dizaine d’années déjà.

Coucou Jack !

Coucou Jack !

Comme chacun le sait, Disney, c’est cher. Et comme c’est cher, si on doit y aller une fois, autant regarder ce qui semble plus intéressant : les pass annuels, qui sont remboursés dès la deuxième visite au final. On les a eus moins chers par le CE de Sam.
Il existe plusieurs pass annuels. Les deux moins chers sont le Fantasy et le Francilien. Le Francilien a un prix réduit, mais l’inconvénient, c’est que l’entrée du parc est interdite certains jours de la semaine et notamment, le week-end… Pas cool de ne pas pouvoir y aller le week-end, surtout que c’est quand même les jours de la semaine où on ne travaille pas… Ou alors, il faut habiter juste à côté du parc pour pouvoir en profiter les soirs de semaine….
C’est donc pour cela que notre choix s’est porté sur le Fantasy qui permet d’y aller soit un samedi, soit un dimanche… C’est quand même un peu mieux !

Bref, nous avons commencé notre visite en famille par le parc Studio. Ni une ni deux, nous avons commencé par prendre des “Fast Pass” pour la Tour de la Terreur. Qu’est-ce que les Fast Pass ? Nous allons essayer de l’expliquer sans faire trop de pavés…

Le Fast Pass est un principe simple. Au lieu d’aller faire la queue pendant 1H, vous prenez un Fast Pass qui vous donnera accès à une autre entrée, avec une queue beaucoup moins longue (15/20 minutes au max normalement), mais ceci à une autre heure (une à deux heures plus tard).

Dans le principe, c’est cool. Pour une grosse attraction où la queue est toujours longue, on prend notre fast pass et hop on en fait d’autres en attendant, tout ça tout ça… Après, il peut se trouver le cas où vous avez votre fast pass, vous y allez… et là… la queue normale indique 15 min (hey ça arrive !). Ca fait un peu gâchis, surtout que vous ne pouvez pas prendre de fast pass à volonté. Il y a toujours un délai d’attente entre deux fast pass (de deux heures il me semble) ce qui fait qu’en gros, vous en prenez trois dans la journée.
Un autre petit inconvénient du fast pass, c’est qu’il faut aller jusqu’à l’attraction, prendre le fast pass et ensuite partir de cette attraction pour faire les autres qui vous intéressent et qui généralement ne sont pas dans le même land que celle du fast pass…. Ca fait courir, et je suppose que c’est encore une autre manière de réguler l’affluence massive aux grosses attractions…

Ceci dit, c’est agréable d’arriver à une grosse attraction et de passer devant tout le monde, plutôt que d’attendre encore et encore…. Histoire de décompresser des files d’attente dans le vent…

Etant en groupe, nous avons pu nous organiser : faire la queue d’un côté dans une attraction, faire la queue pour prendre à manger dans l’autre…. Faire la queue dans une attraction, tandis que notre sportif personnel courrait pour aller chercher des fast pass au land voisin….

Ce fut une journée agréable, bien que le temps fut plutôt maussade…. et froid surtout ! Un inconvénient de Disney, c’est surtout les files d’attente qui sont le plus souvent…. à l’extérieur ! Sympathique en été d’attendre sous le soleil, ça l’est beaucoup moins en hiver quand un vent froid et humide à couper les jarrets souffle sur vous…. Nous étions congelés, et Sam et moi avons pu dire bonjour au rhume carabiné !

Enfin….

L’autre point où Disney doit encore s’améliorer c’est au niveau de l’affichage des temps d’attente…. On entre dans une attraction où le panneau indique 20 minutes… pour se retrouver à une heure d’attente… Dommage ! Ca donne déjà un mauvais goût à l’attraction en question et plus vraiment la patience de l’apprécier…

Il y a quand même quelques bons points…. Quand même ! Il est toujours agréable de se promener dans le parc et de croiser les personnages, parfois plus vrais que nature (Bonjour Capitaine Jack Sparrow) sur le chemin. Et puis, la marche à pieds me semble moins longue que lorsque j’étais enfant (ou l’on marchait tout simplement beaucoup trop…)

Au final, j’ai plus apprécié le grand parc de mon enfance, avec ses décors soignés, ses lands bien dans l’atmosphère qui vous emporte dans un autre monde que le Disney Studio…. où tout semble un peu…. charivari…. dans le désordre, le bordel… Je ne sais pas…. (ce fut une grande surprise pour moi, car je pensais plus apprécier le Studio que le Parc d’origine…)… Peut être que je vieillis trop et que j’apprécie plus de me balader dans les lieux qui m’avaient fait rêver étant enfant. Les balades sont plus agréables dans le Grand Parc, et… surtout celui-ci est plus à l’abri des vents froids !

Et comme toujours à Disney : on ne peut pas faire toutes les attractions dans une journée comme le Crush’s Coaster : plus de deux heures de queue en début de journée ! Incroyable ! Beaucoup plus que la tour de la terreur en fin de compte.
Nous avons été déçus par le Studio Tram Tour : beaucoup de queue, des problèmes technique à qui mieux mieux, beaucoup d’attente dans l’attraction et au final qui ne proposait pas grand chose. Alors la cascade qui déboule sur vous, c’est très impressionnant, mais voilà ! Ca ne vaut pas les 20 min que durent l’attraction dont au moins 15 sont de l’attente ou du trajet….
La Tour de la Terreur est toujours sympathique, mais par contre, Car’s… se rapproche trop des tasses pour moi. Heureusement que ça ne durait pas plus longtemps !

Ca a été plus cool dans le Grand Parc où nous avons fait les “classiques”. J’ai quand même pu découvrir l’attraction de Buzz l’éclair qui propose de tirer sur des cibles et de comptabiliser les points, c’est très sympa ! Autopia également est une bonne surprise, même si ça fait des lustres qu’elle existe : c’est toujours rigolo de “conduire” des petites voitures, d’essayer de faire la course et d’avoir des chemins différents en fonction de la queue suivie !

Enfin, nous ferons la suite du parc et autre la prochaine que nous viendrons : avec nos pass annuels ! Autant les rentabiliser maintenant qu’ils sont dans notre poche !

Afrique du Sud

Et voilà la dernière ! Enfin pour le moment !

Comme aucune carte d’Afrique du Sud ne me convenait, j’ai bidouillé quelque chose avec le zoom de google maps…. Ca donne une carte honteuse pour une géographe : aucune légende, pas d’échelle et autre…. mais au moins j’ai pu faire mon trajet sans trop me prendre la tête !

Trajet dAfrique du Sud

Trajet d'Afrique du Sud

Comme vous le voyez, il reste encore pas mal de régions à découvrir en Afrique du Sud ! Mais je trouve qu’on a fait un trajet tout à fait raisonnable pour une période de seulement 15 jours, avec un petit détour vers le Swaziland ! Dommage pour le Lesotho ceci dit… Mais ce sera pour la prochaine fois !

Trajet de Chine

ET voilà, je me suis de nouveau amusée à modifier une petite carte de Chine pour indiquer le trajet que nous avons parcouru en août 2009.

Trajet parcouru en Chine

Trajet parcouru en Chine

Avec une carte, on se rend bien plus compte des kilomètres parcourus, et autant vous le dire, on le ressent au niveau de la fatigue. Je pense que je n’y retournerai pas avant un bon moment, alors autant en profiter en image !

Ne reste que l’Afrique du Sud… Et tout ça me rappelle qu’il faut que je remette des photos pour les carnets de voyage !