La saga Millenium

C’est amusant comment on peut suivre les modes rien qu’en prenant le métro ou le RER à Paris.

Fut une période, on ne cessait de voir les livres Harry Potter ouverts, puis ce fut au tour de la saga Millenium. Quels étaient donc ces étranges livres qui semblaient fasciner tout le monde ? Pourquoi y avait-il le portrait de Mercredi sur la couverture du premier tome ?

Finalement, au bout de quelques temps, les voici entre mes mains. Je m’en suis tenue rigoureusement au fait de les lire dans l’ordre sans lire autre chose à côté. Et voilà, chose faite. Je les ai finis.

Cette saga contient trois tomes, et il faut la prendre pour trois tomes, sinon vous risqueriez de fermer le premier tome pour des raisons que j’expliquerai plus tard. En fait, si l’auteur n’était pas décédé aussi brusquement, il aurait fait d’autres tomes, conservant ses héros etc. Bref, le coup classique.  Donc trois tomes : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, la fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette, la reine dans le palais des courants d’airs.

Autant les deux premiers titres s’expliquent, autant le troisième me semble toujours aussi obscur. Mais ne nous égarons pas et restons structurés.
Le premier tome peut être indépendant. Sa tâche, c’est de nous présenter les héros, les faire se rencontrer autour d’une affaire et aussi d’amener le fil conducteur des trois tomes : s’intéresser à des affaires tournant autour d’hommes maltraitant les femmes à plus ou moins de degrés. Oui, ce fil, vous le retrouverez également dans les deux autres tomes.
Les deuxième et troisième tomes se lisent ensemble pour la conclusion d’une affaire. La première partie s’attache au personnage de Lisbeth Salander et nous dévoile son passé, avant d’embrayer sur le troisième donnant sur une plus grosse affaire encore. Les intrigues prennent tellement de plus en plus d’ampleur que ça laisse un goût de “n’importe quoi”. Enfin, je ne dévoilerai pas les histoires, mais voici mon avis concernant cette saga.

Dans l’ensemble, je trouve les livres mal construits, ou peut-être est-ce le style du Nord ? Assez contemplatif, très descriptif, s’attachant au moindre détail et traitant les moments d’actions de manière expéditive….
Dans tous les cas, j’ai été sidérée de voir qu’au moins la moitié du premier tome passait son temps à présenter les personnages, à peine un quart consacré à l’intrigue (qui est intéressante mais qui passe en mode éclair) et le dernier quart sert au héros à prendre sa revanche sur sa mésaventure du début. Le deuxième, quant à lui, garde ce style un peu ennuyeux, mais il a tout l’intérêt d’avoir au centre de l’affaire l’héroïne, et le troisième, je trouve l’intrigue trop grosse au final. C’est tellement…. Je n’arrive pas à expliquer mon sentiment.
On dirait que tout est fait pour enfoncer de plus en plus les personnages, comme si tous les malheurs du monde s’abattaient sur eux, comme si c’était la destinée. Ce goût amer que je ne supporte pas, ces auteurs qui au final persécutent leurs personnages pour donner dans le dramatique. Mais c’est si gros que l’effet ne passe pas. En tout cas, pas sur moi.

Enfin, après ce goût mitigé dans la bouche, parlons un peu des personnages. Du moins, des deux principaux.

Mickael Blomkvist est un journaliste de Millenium. En fait, il en est le co-fondateur. Alors, Mickael, c’est le héros par excellence : super bien foutu, super intelligent, super gentil, super zorro et en plus de ça, c’est un homme à femmes mais qui sait gérer le fait qu’il ait des aventures comme ça. Ben oui, il reste super copain avec toutes ses ex. Super mâle qui les fait jouir de telle façon qu’il en est unique et qu’elles s’amusent à tromper leur mari pour mieux se retrouver dans ses bras. Bref, il n’est pas digne d’intérêt, et très vite les passages le concernant m’ont ennuyée à mourir. Je me demande si les auteurs masculins créant ce type de personnage masculin parfait s’y identifient………….  Bref, vous voulez du sexe ? Vous aurez droit à ça toutes les deux pages, chaque fois que Blomkvist tombe sur une femme. La femme en question finira dans son lit quelques minutes plus tard. Elle se jettera sur lui, si avide, ayant tant d’envies que notre superman s’empresse de les satisfaire ! Ecoeurant.

Lisbeth Salander est d’un tout autre calibre. Elle est beaucoup plus intéressant dans le fait qu’enfin c’est un personnage gris. Mystérieuse, violente, intelligente, ayant un passé digne d’un mémorial, elle se débrouille avec. Geekette asociale, c’est le moteur des bouquins. Toute l’intrigue des deux derniers tomes tournent autour d’elle. Dommage qu’au final, elle souffre de ce que j’appelle du “syndrome de persécution des auteurs”. Si Lisbeth Salander est la femme qui n’aiment pas les hommes qui n’aimaient pas les femmes, je me demande si l’auteur aime tellement sa Lisbeth qu’il la persécutait pour donner plus d’impact ou s’est mis à la haïr parce qu’elle ravit forcément la palme à Super Blomkvist… C’est très ambivalent tout ça, même si les livres parlent justement des femmes qui se font maltraiter de bout en bout.

Maintenant, ne me reste qu’à voir le film, mais j’ai bon espoir qu’il me bottera plus que les livres du fait qu’il est beaucoup moins long et s’attachera justement un peu plus à la première affaire. Oui, la première affaire était très intéressante, digne d’un grand policier et malheureusement elle est passée à la trappe pour Super Blomkvist. Vraiment…

Comments (5)

Rakiahjuillet 21st, 2009 at 16:15

J’aime vraiment tes critiques de livres ! ^^
Cette série me turlupinait bien aussi car vraiment énigmatique rien que par les couvertures lol Pourquoi Mercredi d’ailleurs ? Ce n’est pas expliqué ? ^^;

En tout cas ce Mickael ne donne pas envie… lol Pis je ne peux pas me permettre de lire autre chose que la Roue du Temps ! J’arrive bientôt à Une Couronne d’Epées en plus ><

Stefjuillet 21st, 2009 at 16:28

La Roue a priorité sur tout !!

Sortie de l’avant-dernier tome en fin d’année, d’ailleurs… :D

Myaahjuillet 21st, 2009 at 16:32

Merci Rakiah !

Et en fait, non, ça n’est pas du tout expliqué pour Mercredi. Mais comme sur les deux autres c’est Lisbeth qui est en couverture, j’imagine qu’ils voulaient donner cette impression que dedans on trouvera une gothique morbide… Ou alors c’est pour qu’on se pose la question de “pourquoi Mercredi ?” :D

Et Mickael ne sert vraiment à rien du tout lol

Et je suis d’accord, WoT/RdT forever !
Et avant-dernier tome, tout ça parce qu’ils ont décidé de faire le dernier tome en plusieurs tomes même en anglais XD

Rakiahjuillet 22nd, 2009 at 03:06

Huhuhuhu
WoT forever c’est clair ! :D

Haan fin d’année ? Argh, ils en sont qu’à Winter’s Heart en VF… Faut accélérer bandes d’éditeurs, je fais ma boulimie lecture moi en ce moment ¬¬

Myaahjuillet 22nd, 2009 at 08:27

Ah ça, ils n’ont jamais été pressés en France, mais ceci dit, ils ont accéléré la cadence y’a peu de temps au niveau des grandes éditions (bon par contre les poches, on peut toujours se brosser :( )