Twilight : le livre !

Oui oui, je dois être un peu maso je dois l’avouer. J’ai démonté le film mais je voulais savoir si ce film était ou non une bonne adaptation, si le bouquin était milleur, vous connaissez l’adage….

Eh bien, Twilight est l’exception ! Le film est meilleur que le livre ! De bout en bout ! Bien plus logique puisque le film a eu l’intelligence de “montrer” la présence des méchants dès le début, tandis que le livre.. hey bien, on en entend vaguement parler aux trois-quarts de la totalité des pages pour avoir à faire à eux à la toute fin. Youhou !

Bon, alors que dire de ce Twilight, la fascination du vide ? Eh bien, c’est un bouquin devant lequel je me suis ennuyée. Il ne se passe absolument rien et c’est l’apogée de l’amour déclic qu’on aime parce qu’il a un physique trop trop trop beau et que elle, on l’aime parce qu’elle a une trop bonne odeur à manger ! Apogée de l’amour physique ? A peine voyons, mais je ne vois pas où sont les sentiments là-dedans….

Bon, c’est vrai, le livre a un avantage. On connaît mieux les personnages principaux, Bella et Edward. Mais, des fois, il vaut mieux rester dans l’ignorance… Le peu de sympathie que j’avais pour Bella, voir Edward a disparu en fumée…

Honneur aux filles, commençons par Bella. Autant le dire, c’est elle la narratrice. C’est une fille assez banale et maladroite (donc une calamité en sport) qui déteste les maths. Wha, comme 80% de la population féminine. Autant le dire que les ados vont s’y identifier ! De plus, elle utilise un vocabulaire parfois élevé (vou savez, c’est comme une pop-up de pub qui apparaît comme ça, on ne sait d’où on ne sait pourquoi) pour nous montrer qu’elle estintelligente, cultivée, elle aime lire mais attention, Bella ne lit pas le genre de littérature qu’est Twilight, elle préfère Orgueil et Préjugés. Bref…. Une fille asociale et timide qui ne sort pas du lot…..

Jusque là, rien à dire pour Bella. C’est ne héroïne type qui va avoir un truc spécial qui va attirer le mec spécial ! (Classique) Ce truc, c’est que notre vampire ne peut lire ses pensées ce qui la rend mystérieuse et attirante (ben ouais, on est toujours attiré par le côté mystérieux de celui qui ne parle pas, du grand ténébreux, eh bien là, le grand ténébreux est attiré par la petite ténébreuse….). Et de là, Bella se transforme en idiote. Dès qu’elle tombe amoureuse d’Edward, c’est fini. Toutes les deux phrases, nous avons droit à un “Edward est trop beau !” “Edward porte des pulls moulant son torse parfait et musclé” “ses yeux couleur pipi sont trop beaux !” Bref… les 500 pages sont en gros dédiées à la description physique d’Edward avec des superlatifs de plus en plus imaginatifs…. Très vite, c’est gavant, et ça ajoute à l’ennui que l’on ressentait déjà…. En conclusion, Bella est devenue Becca (pour Bécasse).

Passons au personnage d’Edward à présent. Edward, on le sait depuis l’affiche du film, voir le résumé du livre, c’est un vampire. Super le mystère qui l’enveloppe est très opaque, n’est-ce pas ? Au début du livre, ça pourrait passer. Ouah, bizarre, ces frères et soeurs, ils sont différents, mais ils dégagent tous une aura particulière et attirante. Ils ont des yeux trop bizarres. En plus, ce sont les seuls qui sont classes, beaux, cultivés dans ce trou à rats. En fait, ils sont dans ce trou à rats parce qu’il n’y a pas de soleil (ben vi) parce que ça les rend scintillants (wouhou quel handicap pour un vampire) et que eux, ils veulent se fondre dans la société. Enfin… c’est stupide, ils sont tout sauf intégrés à la dite société. Ils restent toujours ensemble, à part, ne se mélange pas, et ne mange même pas à la cantine. Ils restent juste plantés à leur table…. Passons les premiers trucs illogiques du bouquin, ça n’en sera que le début, pour se concentrer sur Edward même.

Selon Bella, monsieur est parfait. Soit. Il est vu et perçu par les yeux d’une fille en pamoison, et comme on dit l’amour rend aveugle. Mais déjà, monsieur a de drôles de hobbys. Son passe-temps, c’est d’espionner les pensées des gens. Oui, il aime savoir ce que les gens pensent, et il n’y a que Bella qui échappe à ça, il n’arrive pas à savoir. Donc il l’espionne par l’esprit des gens qu’elle fréquente. Je ne sais pas pour vous, mais moi, un tel comportement… Ca laisse prévoir… je ne sais pas…. un sentiment de contrôle absolu ? De plus, Edward va l’espionner dormir, chez elle… Super…. Rien que ça, vous diriez tous que ce type n’est pas net.
J’entends déjà les fans “mais noooon t’as rien compris, c’est parce qu’il est mega over attiré par elle ! Il ne peut pas s’en empêcher !” Mais soyons réaliste…. Vouloir tout savoir sur elle, dans les moindres détails, l’espionner, la suivre, tout connaître de sa vie, vouloir savoir ses pensées… Ca relève de la volonté de contrôler, de tout diriger…. Donc, d’un psychopathe en puissance. Bon, c’est un vampire certes…. Il aime peut-être faire mumuse avec ses victimes, comme Hannibal Lecter qui sait. Mais où tout ça s’effondre, c’est que déjà Bella bizarrement ne ressent aucune peurn et comme on lit de son point de vue, nous non plus. Et de plus, c’est une histoire d’amour à deux balles, donc forcément, on sait qu’il lui fera pas de mal, parce qu’Edward “réussit tout ce qu’il entreprend”. Donc il sait se contrôler, il ne lui fera pas de mal. Soufflé qui se dégonfle. (et on entend la musique “pouin pouin pouin pouin” en arrière plan lol). Non, Edward est trop parfaaaait dans tout : trop beau, trop classe, trop intelligent, trop fort, trop rapide, il a de supers pouvoirs, il brille, il sait contrôler ses pulsions, trop gentil. Mais Edward, c’est aussi un chien battu qui ne cesse de dire “je risque de te faire du mal”. Ah ? Mais Edward réussit tout ce qu’il entreprend ! Du premier coup même ! Alors, qu’il arrête son charabia, on a compris c’est bon. Ca en devient chiant. Extrêmement. Ajoutons à cela le point de vue ronfleux de Bella….. On en a marre d’Edward et de son physique d’Adonis. D’ailleurs, elle ne l’aime que pour ça lol

Twilight : fascination n’est que le point de vue d’une ado amoureuse d’un potentiel psychopathe qui aime tout contrôler mais qui au final, comme il est trop super gentil (il ne faudrait pas qu’il soit noir ou gris, non il faut qu’il soit aussi blanc et pur que l’enfant qui vient de naître, déjà c’est un vampire, c’est déjà un trop gros défaut lol), il ne lui fera aucun mal alors qu’il n’est attiré que parce qu’un paramètre – ses pensées – lui sont inconnues et que son odeur ressemble à celle du chocolat !

Quelle ôde à l’amour : je l’aime parce qu’il est trop beau, je l’aime parce que je ne peux pas tout contrôler chez elle et qu’elle sent trop bon ! Bref, amour physique, superficiel. Ce n’est pas de l’amour, c’est des hormones données en modèle à des adolescentes qui se demandent c’est quoi l’amour. Moi qui désespérais déjà de ce que j’en voyais, je me dis que ça ne va pas s’arranger.

Mon conseil : si vous êtes curieux, tournez vous vers le film. Il présente l’avantage de ne durer que deux heures, et d’être moins ennuyeux (même s’il ne se passe rien dedans non plus :D )

Comments (10)

Samueljuin 12th, 2009 at 12:51

Mmmmh ça donne envie ! ;)

Myaahjuin 12th, 2009 at 14:11

Je suis sûre que tu vas te jeter dessus si tu l’aperçois :o

Laura Dovejuin 12th, 2009 at 15:00

Je crois que tu veux dire apologie de l’amour physique, pas apogée. ;-) Sinon, bah, ça arrive de temps en temps, les films mieux que les bouquins. Par exemple, j’ai nettement préféré le film d’_Entretien avec un vampire_: je trouve le bouquin lent et plat, au point que je me suis arrêtée au milieu la première fois que j’ai essayé de le lire. Il paraît aussi que les bouquins qui ont inspiré _True Blood_ sont très ennuyeux. La série, elle, je l’aime beaucoup dans le genre qui se prend pas au sérieux.

En tout cas, merci pour ton compte-rendu qui confirme mes soupçons sur _Fascination_: pas la peine que j’essaye de le lire, toute super fan de vampire que je sois. Il y a juste le coup des vampires qui scintillent au soleil qu’en fait, j’aime bien. Je sais, chuis bizarre. ;-)

Stefjuin 13th, 2009 at 13:17

Il faudra que je feuillette cette mouise, histoire de me fendre un peu la poire :lol:

Myaahjuin 14th, 2009 at 08:41

Laura : Oui, merci c’est ce que je voulais dire “apologie” j’ai tendance à laisser mes doigts courir trop librement sur le clavier XD
En tout cas, merci de ton commentairen et ravie qu’il ait servi !

Stef : Oui, mais à petite dose, sinon l’overdose est mortelle XD

nathyjuin 14th, 2009 at 13:48

Là j’dois dire, chui completement pliée de rire devant mon écran, nan mais vraiment quelle idée de lire twilight ?????????????

Par ailleurs j’vois que ton livre de chevet est millenium, tu serais pas un peu influençable mdlol

Stefjuin 14th, 2009 at 13:56

Tu devrais ajouter les extraits que tu m’as montré à cet article, ils sont cultissimement indispensables je crois… et tellement marmoréens :D !

Myaahjuin 14th, 2009 at 17:40

Nath : du tout, je veux savoir ce qui fait que c’est à “succès” tu sais comme le da vinci code :D Généralement je suis vraiment pas convaincue, mais j’aime bien connaître le sujet que je descends lol

Stef : mais comme tout le livre est comme ça….. :D

Rakiahjuin 14th, 2009 at 23:35

C’est magnifique ! Merci pour la bonne crise de rire ! :D
Je n’ai pas osé aller jusque là, je me suis contentée d’un “résumé” ^^ (ici : http://shinga.deviantart.com/journal/18722283/ ça vaut le détour ! LOL)

Myaahjuin 15th, 2009 at 20:48

Hey il est vraiment fendard le résumé, j’avoue, ça vaut le coup ! :D